a seemingly inevitable event, a shoe on the side of the road

Doit-on s’attendre au pire?

12 Octobre 2022

Le marché baissier s’est amorcé de façon ordonnée. En raison de l’inflation, les banques centrales ont relevé les taux d’intérêt à un rythme jamais vu depuis des décennies et les taux à long terme ont grimpé rapidement à partir de niveaux très bas. Par conséquent, les marchés se sont repliés, la hausse des taux faisant diminuer les ratios cours-bénéfice.

Notre choix du terme « ordonnée » ne cherche pas à minimiser la volatilité ou les pertes, mais simplement à rendre compte de la réévaluation en cours sur le marché. Même les investisseurs ont été pour la plupart relativement indifférents face aux replis. Que cela s’explique par les gains exceptionnels de la dernière année et demie ou par l’effet de récence qui leur a fait croire que ce marché baissier serait similaire à celui de 2020 (une baisse rapide suivie d’une remontée éclair), les émotions ont encore eu le dessus.

Articles connexes

L’état du marché

Perception plus favorable des marchés émergents

13 mai 2024. L’état du marché. Après avoir fait preuve de prudence à l’égard des marchés émergents, pourquoi sommes-nous plus optimistes?

2 minute[s] de lecture

Informations

La remontée du secteur de l’énergie est-elle durable?

22 avril 2024. Le marché pétrolier a été le plus performant cette année. Compte tenu de la hausse des prix du pétrole, les actions pétrolières…

2 minute[s] de lecture

Informations

Le huard n’a pas dit son dernier mot

L’état du marché15 avril 2024 Le huard n’a pas dit son dernier mot Abonnez-vous ici pour recevoir l’État du marché par courriel. Le taux de change…

2 minute[s] de lecture