speech and action bubble

Kapo!

14 November 2022.

Quelle journée! La publication d’un IPC (inflation) plus faible que prévu a entraîné l’une des plus fortes remontées au cours d’une même séance depuis le marché baissier de la pandémie en 2020. Le S&P 500 a pris 5,5 %, le NASDAQ, 7,3 %, le TSX, 3,3 %…, même les obligations ont grimpé de 2,9 %. Pour sa part, le S&P 500 a enregistré son 15e plus fort gain en une journée depuis 1950. Ce qui rend cette remontée encore plus impressionnante, c’est que la plupart des journées de hausse marquée du marché surviennent tout de suite après quelques jours extrêmement pénibles. Par exemple, en octobre 1987, le marché avait bondi de 9 % en une seule séance, après avoir reculé de 21 % dans les jours précédents, de sorte que le sentiment était un peu mitigé. Ce genre de rebond a souvent été observé dans le passé. Cette fois, le marché avait enregistré une baisse au cours des séances précédentes, mais faible. Peu importe, ce fut une excellente journée pour ceux qui étaient restés sur les marchés au lieu de se tourner vers des liquidités ou des CPG.

L’inflation étant à l’origine de ce marché baissier, un signe d’amélioration à ce chapitre a finalement provoqué une très forte réaction du marché. Compte tenu de la prépondérance de mauvaises nouvelles ces derniers mois, cela montre que le marché réagit parfois comme un ressort. Tout le monde savait que l’inflation allait finir par ralentir; restait à savoir quand cela allait arriver, et les données de l’IPC ont été porteuses de beaucoup de bonnes nouvelles. La hausse des prix des aliments a diminué, ce qui est positif. L’inflation de base, excluant les aliments et l’énergie, s’est établie à 0,3 % au cours du mois, ce qui était inférieur aux prévisions de 0,5 % et au chiffre de 0,6 % du mois dernier. Il y a eu beaucoup de bonnes nouvelles : ralentissement de la hausse des prix des loyers et baisses de prix évidentes des vêtements, des voitures, des billets d’avion et des biens durables en général. Les prix pour se loger ailleurs qu’à la maison (c.-à-d. les tarifs hôteliers) ont toutefois fortement augmenté. Globalement, le rapport sur l’IPC a été positif.