the satisfaction of moving in after buying a home

Vous prévoyez d’acheter une habitation? Équilibrez côté pratique côté émotion.


Acheter une maison est probablement l’une des plus grandes décisions financières que vous prendrez. C’est aussi un processus émotionnel lorsque vous faites face à une transition de vie importante.

La recherche de la maison parfaite est à la fois une période passionnante et stressante. Assurez-vous de réunir toutes les informations dont vous avez besoin pour prendre une décision intelligente et éclairée.

Voici ce à quoi il faut penser maintenant.


Considérations d’ordre pratique

✔ Calculez et préparez votre mise de fonds

Lorsque vous commencez à prendre des décisions financières pour l’achat de votre future maison, gardez à l’esprit les exigences minimales en matière de mise de fonds. Pour les biens immobiliers entre 500 000 $ et 999 999 $, il faut prévoir un minimum de 5 % sur les premiers 500 000 $ et de 10 % sur le reste. Pour les propriétés d’une valeur de 1 million $ ou plus, vous aurez besoin d’une mise de fonds de 20 %. Veuillez noter que votre mise de fonds ne peut pas être financée avec d’autres dettes préexistantes.

✔ Obtenir une approbation préalable pour votre emprunt hypothécaire

Obtenir une approbation préalable pour un emprunt hypothécaire auprès d’une institution financière vous permet non seulement de vous concentrer sur un achat que vous pouvez vous permettre et de respecter ainsi votre budget, mais aussi de vous placer dans une position plus forte en tant qu’acheteur. Une offre ferme de votre part dans le cadre d’une bataille d’offres peut vous donner l’avantage par rapport à d’autres offres qui pourraient être plus élevées, mais conditionnées par l’obtention d’un financement. Vous voulez en savoir plus sur les prêts hypothécaires? Consultez notre article Hypothèques 101. 

✔ Protégez-vous avec une assurance hypothécaire

Qu’il s’agisse de votre première hypothèque ou du renouvellement de votre prêt hypothécaire, il est essentiel de vous assurer que votre hypothèque est couverte en cas de décès de vous-même ou de votre conjoint. L’assurance hypothécaire et l’assurance vie sont deux types d’assurance différents qui peuvent garantir le remboursement de votre hypothèque après le décès. Une assurance hypothécaire est un produit vendu par une institution financière afin d’assurer le remboursement de votre hypothèque en cas de décès. Une assurance vie est une couverture plus étendue vendue par un agent d’assurance vie et qui peut couvrir à la fois vos frais hypothécaires et d’autres coûts financiers. Parlez à votre conseiller Richardson en gestion de patrimoine pour en savoir plus sur l’option qui vous convient le mieux.

✔ Soyez conscient des « coûts cachés »

Inspection pré-achat d’un bien immobilier (de 300 $ à 1 000 $) – Bien que, sur le marché actuel, de nombreux acheteurs omettent l’inspection pré-achat d’un bien immobilier afin de présenter une offre plus concurrentielle et non conditionnée, une inspection reste un élément clé de la diligence raisonnable. Si vous décidez d’effectuer une inspection de la maison avant de faire une offre, assurez-vous que le coût des réparations cadrent dans votre budget. Vous pourriez également envisager d’effectuer une inspection une fois qu’une offre est acceptée afin d’être prêt pour toute réparation nécessaire ou recommandée.

Frais d’évaluation (de 375 $ à 500 $) – Une fois votre offre acceptée, votre nouvelle maison devra être évaluée avant que votre prêt hypothécaire ne soit finalisé. Cela permet au prêteur de protéger son prêt et de s’assurer que votre maison vaut ce que vous avez payé pour celle-ci, par exemple, en cas d’augmentation du prix dans le cadre d’offres concurrentes. Certains établissements financiers peuvent offrir de couvrir eux-mêmes ce coût.

Assurance titre – (varie selon la taille et la valeur des biens) – Bien que l’assurance titre ne soit pas une nécessité, elle peut offrir une protection précieuse et vous faire économiser des milliers de dollars si quelqu’un remet en question la propriété de votre bien. Le coût varie, mais cela pourrait ajouter des centaines de dollars à vos coûts totaux.

Droits sur les mutations immobilières (généralement de 1,5 % à 4 % du prix d’achat) – À l’exception des maisons achetées en Alberta et au Saskatchewan, vous devrez également payer les droits de mutation sur les cessions immobilières. Et pour les acheteurs de Toronto, ils devront payer les droits de mutation au niveau municipal et au niveau provincial.

Cependant, si vous êtes un premier acheteur en Ontario, en Colombie-Britannique, à l’île du Prince-Édouard ou dans la ville de Toronto, vous pouvez bénéficier du crédit d’impôt sur les cessions immobilières pour les premiers acheteurs qui vous permet de réclamer et de recevoir un remboursement complet de la taxe provinciale sur les cessions immobilières (jusqu’à concurrence de 4 000 $). Si vous achetez une construction neuve, vous serez également redevable de la TPS sur le bien, bien que cela soit souvent inclus dans le prix d’achat annoncé.

Ajustement pour les taxes foncières prépayées et/ou les factures de services publics (de 1 000 $ à 2 000 $) – Il s’agit des coûts que le vendeur a payés à l’avance et qui doivent être remboursés par l’acheteur. Le conseiller juridique déterminera le montant dû.

Assurance habitation (varie selon la valeur de votre maison) – L’assurance habitation protège votre maison en cas d’incendie, d’inondation ou de certaines autres catastrophes. La plupart des prêteurs exigeront une preuve que vous avez une assurance en vigueur avant de libérer les fonds hypothécaires.

Considérations d’ordre sentimental

✔ Faites une liste de vos « besoins vs souhaits »

Selon votre style de vie, vous êtes probablement à la recherche de certaines caractéristiques pour votre prochaine habitation (nombre de chambres à coucher, espace extérieur, proximité des écoles et des commodités, etc.). Avant de commencer à rechercher une propriété, assurez-vous d’avoir une idée claire de ce qui est pour vous « indispensable » ou « bon à avoir ». Cela vous fera non seulement gagner du temps en évitant les propriétés qui ne correspondent pas à vos critères, mais cela vous aidera aussi à gérer vos émotions et à prendre la bonne décision lorsque vous trouverez enfin la perle rare.

✔ Faites vos recherches

Un bon courtier immobilier fera des recherches sur des propriétés comparables qui ont été achetées dans le quartier et il vous donnera une idée de ce que vous pourriez avoir à payer de façon réaliste en fonction des récentes ventes. Évidemment, de nombreux facteurs peuvent entrer en ligne de compte dans le prix final d’une propriété, mais en établissant votre prix limite, vous éviterez de vous laisser emporter par l’émotion d’une surenchère et, pire encore, de payer beaucoup plus que ce que vous aviez prévu dans votre budget.

✔ Regardez au-delà du décor

La mise en scène professionnelle vise à vendre un style de vie et à amener les acheteurs à créer un lien émotionnel très fort avec une propriété. En tant qu’acheteur, assurez-vous de regarder au-delà des finitions pour réfléchir à la façon dont votre propre famille utilisera l’espace et assurez-vous que le bien répond à vos besoins incontournables. À l’inverse, n’excluez pas un intérieur sombre et vieillot; les changements cosmétiques sont relativement faciles à réaliser si la propriété remplit toutes les autres conditions.

✔ Ne vous laissez pas vos émotions dominer vos décisions

La recherche d’une maison est un processus intrinsèquement émotionnel. Toutefois, cela devient problématique lorsque l’émotion nuit à notre jugement et influence nos décisions. Tomber amoureux d’une propriété peut vous amener à négliger des défauts majeurs de sorte que vous vous retrouvez avec une maison qui ne répond pas à vos objectifs. Consultez votre liste des « besoins et souhaits », respectez votre budget et soyez patient.


Besoin d’aide pour comprendre comment l’achat d’un bien s’intégrera à votre budget et impactera votre plan financier? Parlez à un Conseiller en placement de Patrimoine Richardson.


Hypothèque 101

Il y a beaucoup de choses auxquelles penser lorsque vous songez à contracter un prêt hypothécaire : votre paiement initial, le type de prêt, la période d’amortissement, le montant des paiements mensuels que vous pouvez vous permettre, le taux d’intérêt. Connaître le jargon hypothécaire vous aidera à mieux comprendre les aspects financiers de l’achat d’une maison.

En lire plus.

Articles connexes

Événements de la vie

Devriez-vous aider votre enfant à acheter une maison?

Aider votre enfant à réaliser son rêve de devenir propriétaire est un geste généreux, mais veillez à ne pas mettre en péril votre santé financière.

15 minute[s] de lecture

Événements de la vie

Votre testament est-il à jour?

La rédaction d’un testament n’est pas un document que vous mettez en place une fois pour toutes et que vous oubliez ensuite. Revoyez-le tous les…

15 minute[s] de lecture

Événements de la vie

Conseils financiers pour les nouveaux parents

Qu’il s’agisse d’une naissance, d’une adoption ou d’une maternité de substitution, la décision d’avoir un enfant est l’une des plus importantes que vous aurez à…

15 minute[s] de lecture