graphs showing market volatility

Un bon départ pour le deuxième

Août 2022

On pourrait penser qu’avec la hausse de l’IPC, la FED allant à 75 pb, la Banque du Canada à 100 pb et le PIB américain affichant un deuxième trimestre consécutif de croissance négative, que le spectre de la récession augmente et que l’avenir semble désastreux. Pourtant, les marchés se sont redressés ce mois-ci, renforçant l’idée que le point de départ du marché compte autant que le flux des nouvelles. Après un mois de juin terrible, l’indice S&P/TSX a progressé de 4,7 %, le S&P 500 de 9,2 % et le Nasdaq de 12,3 % en juillet. Pendant ce temps, les rendements obligataires ont chuté en raison des craintes de récession. Bien que beaucoup se soient plaints de la corrélation positive entre les actions et les obligations cette année, réduisant temporairement l’efficacité du développement du portefeuille, celle-ci est agréable lorsque tout augmente.

Articles connexes

Stratégie des investisseurs

Un chemin encore jamais

Novembre 2022. D’autres occasions meilleures encore d’entrer sur le marché pourraient se présenter, mais les perspectives de rendement sur 12 mois sont les plus favorables…

2 minute[s] de lecture

Stratégie des investisseurs

À quand la fin du marché baissier

Octobre 2022. L’investissement n’est PAS un jeu d’argent; s’il est bien fait, il implique une construction de portefeuille réfléchie, intégrant des objectifs avec des hypothèses…

2 minute[s] de lecture

Stratégie des investisseurs

Le pétard mouillé de l’été

Septembre 2022 Avec une accélération trop forte d’un côté (inflation) et pas assez forte de l’autre (économie), tout bien considéré les conditions étaient réunies pour…

2 minute[s] de lecture